Présentation

Qu’est-ce qu’un TCS

Le test de concordance de script (TCS) est un instrument d’évaluation du raisonnement en contexte d’incertitude. Bien qu’il ait été conçu et développé dans les sciences de la santé, ce test peut être utilisé dans tous les domaines professionnels.

Le TCS :

  • Place les candidats à évaluer dans un contexte professionnel authentique
  • Confronte ces candidats à une situation problématique, sonde leur raisonnement et leur donne un score en comparant leurs réponses à celle d’un panel de référence

Format : le cas est décrit dans une vignette, il est suivi d’un ou de plusieurs items (tâches demandées au candidat et faisant l’objet d’une mesure).

scenario_tcs

Exemple de scénario clinique dans une vignette

 

Le TCS fait l’objet d’une vaste bibliographie dans la littérature en éducation des sciences de la santé.


La raison d’être du TCS

Dans leur pratique de tous les jours, les professionnels de la santé rencontrent des problèmes variés, plus moins complexes. Pour les résoudre, ils font appel à leurs connaissances, à leur expérience et à leur raisonnement clinique.

L’application de règles et de principes permet de résoudre les problèmes dits bien définis : les données nécessaires sont là, le but à atteindre est clair, une solution est disponible. La compétence est d’ordre technique.

Or en pratique, il arrive souvent que les données disponibles soient incomplètes, parfois ambigües ou imprécises. Le problème est dit mal défini : le but à atteindre n’est pas toujours clair, les données peuvent faire l’objet de différentes interprétations et plusieurs solutions peuvent être proposées. Ce type de problème exige une capacité à raisonner en contexte d’incertitude; pour certains, cette capacité représente l’essence de la compétence professionnelle.

Un problème bien défini Un problème mal défini
Présente des données précises,
un but clair; une solution disponible
Comporte des données incertaines, plusieurs solutions possibles
Exige la capacité d’appliquer des connaissances Exige la capacité de raisonner en contexte d’incertitude
Une compétence technique. Une compétence professionnelle.

Le TCS est conçu pour mesurer la capacité de raisonner en contexte d’incertitude et de résoudre des problèmes mal définis, c’est-à-dire l’essence de la compétence professionnelle.

  • Il ne remplace pas les autres formes de tests, telles que les questions à choix multiple (QCM) ou les questions à réponses ouvertes et courtes (QROC) qui explorent de façon valide la portion technique du raisonnement clinique.
  • Il vient s’ajouter à ces outils pour permettre l’évaluation du raisonnement en contexte d’incertitude, qui représente une part importante de la compétence dans les sciences de la santé.

 

Pour illustrer ceci, voici un exemple MCQ à contexte riche (source : G. Norman) :

Un jeune homme de 20 ans est poignardé dans le bras avec un couteau. La face dorsale de l’avant-bras est insensible, ainsi que la face dorsale de la main entre le pouce et l’index. Les extenseurs du poignet sont paralysés et il ne peut étendre le pouce entre les articulations métacarpophalangienne et interphalangienne. Quel nerf a été atteint?

  1. Le nerf médian
  2. Le nerf radial
  3. Le nerf cubital
  4. Le nerf interosseux postérieur
  5. Le nerf brachial postérieur

 

La tâche demandée à l’étudiant dans un TCS (voir l’exemple donné plus haut) est très différente de celle demandée dans un QCM :

Dans un QCM à contexte riche, on évalue le résultat du processus de raisonnement et une seule réponse est exacte.

Dans un TCS on évalue au sein du raisonnement lui-même et plusieurs réponses peuvent recevoir des crédits de points selon la façon dont sont interprétées les données.


Théorie et principes

Les TCS s’appuient sur la théorie hypothético-déductive du raisonnement clinique et sur la théorie des scripts (références Charlin et al 2000 et 2007 dans la bibliographie).

La théorie des scripts est issue de la psychologie cognitive. Elle implique que pour donner un sens et agir efficacement dans une situation, les cliniciens activent des scripts (réseaux de connaissances organisées pour la résolution de tâches spécifiques).

Les scripts apparaissent lorsque les étudiants commencent à être confrontés à des tâches cliniques réelles. Ils sont ensuite développés et raffinés tout au long de la vie professionnelle. Ils sont utilisés pour comprendre et pour traiter activement l’information clinique.

Dans une situation clinique, les cliniciens génèrent rapidement des hypothèses qu’ils tentent ensuite de confirmer ou d’infirmer, en recherchant les signes cliniques positifs ou négatifs qui les renforcent ou les éliminent. C’est ainsi qu’ils progressent vers la résolution des problèmes cliniques. Des modalités similaires surviennent lors du raisonnement à propos d’options d’investigation ou de traitement.

Le raisonnement clinique est donc fait de multiples jugements cliniques qui peuvent faire l’objet de mesure puis être comparés avec ceux d’un panel de cliniciens expérimentés.

Le nom du test, concordance de script, reflète cette étude de la concordance entre les jugements du candidat et ceux des membres du panel. Le test sonde si les connaissances sont organisées en fonction des tâches cliniques. Il sonde donc la qualité des scripts des candidats :

Pour chaque item du test, le candidat reçoit un crédit de points qui est en fonction du nombre de membres du panel de référence qui ont donné la même réponse que lui.

 

Les principes du TCS sont décrits ci-après :

  • Le candidat est placé dans un contexte clinique authentique, décrit dans une vignette.
  • Ce contexte clinique représente un problème même pour un clinicien averti, soit parce qu’il n’y a pas assez de données soit parce qu’elles sont ambigües.
  • Plusieurs options de diagnostic, d’investigation ou de traitement sont pertinentes dans la situation.
  • Les items représentent des questions que se posent les cliniciens expérimentés dans un tel contexte clinique.
  • L’item correspond à la présentation d’une des options pertinentes et d’une nouvelle donnée (non décrite dans la vignette). La tâche pour l’étudiant consiste à déterminer l’impact qu’a cette nouvelle donnée sur le statut de l’option.
  • La réponse du candidat est recueillie sur une échelle de Likert (c’est-à-dire une échelle qualitative). Les différents points de l’échelle correspondent à des valeurs positives (l’option est renforcée par la nouvelle donnée), neutres (la donnée ne modifie pas le statut de l’option) ou négatives (l’option est infirmée par la donnée).
  • Le TCS est constitué d’un nombre variable de cas cliniques. Il peut être présenté sur un support papier ou électronique (informatique); il peut être enrichi de présentation d’images, de sons ou de vidéos.

Ses applications

Le TCS s’applique à tous les niveaux des cycles universitaires, en médecine et dans les diverses sciences de la santé. Il s’applique également très bien en développement professionnel continu.

À ce sujet, nous vous invitons à consulter les nombreuses références recensées dans notre section bibliographique.

Par ailleurs, ce site web détaille aussi comment construire un TCS en plus d’offrir un outil de correction informatisé des TCS.

×