Deuxième édition (2016)

Seconde édition – Pour se connaître

Lundi 16 mai 2016
Pavillon Jean-Coutu, Local S1-151
Université de Montréal
8h30-16h30


Raccourcis vers les sections de la page

Thématique – PowerPoint des conférencesAccréditation – Infos aux participants
OrganisateursDirectives aux conférenciers – Écoles et facultés participantes


Thématique

Tous reconnaissent qu’à collaborer, de meilleurs résultats sont généralement obtenus. Plus souvent qu’autrement, une collaboration mène à une compréhension plus juste des enjeux, à l’émergence d’idées, au développement des savoirs, à l’identification de solutions riches et adaptées ainsi qu’à des changements durables. Cependant, collaborer en éducation des sciences de la santé ne semble pas chose facile.

En effet, bien que la plupart des enjeux en éducation s’avèrent communs aux diverses disciplines de la santé, force est de constater que la collaboration entre celles-ci demeure timide et précaire. Les obstacles et les défis semblent persistants et difficiles à surmonter!

Fort d’une première édition durant laquelle les participants ont manifesté leur désir d’établir de réelles collaborations, la deuxième édition des Journées de la recherche et de l’innovation en éducation des sciences de la santé souhaite accentuer son rôle de vecteur de rayonnement des recherches et innovations en éducation ainsi que de catalyseur de collaborations durables entre cliniciens, étudiants, patients, professionnels, chercheurs et décideurs engagés en éducation des sciences de la santé.

Par des échanges, discussions et débats, les participants de cette seconde édition seront invités à identifier des stratégies et opportunités pour concrétiser des collaborations autour de projets pédagogiques ou de recherche innovant initiés au sein des facultés en santé de l’Université de Montréal. Par ailleurs, veuillez noter que cet événement est accrédité par la direction du DPC de la Faculté de médecine l’Université de Montréal, un organisme pleinement agréé en formation continue par le Collège des médecins du Québec (accréditations concernées).

Le lundi 16 mai 2016, soyez du rendez-vous et collaborez à la deuxième Journée de la recherche et de l’innovation en éducation des sciences de la santé.


PowerPoint des conférences


Former par concordance (FpC) au raisonnement clinique et au professionnalisme 

Dr Bernard Charlin (Faculté de médecine)


Principes pédagogiques de la formation en ligne et leurs impacts

Valérie Champoux (Conseillère techno-pédagogique, Faculté de pharmacie)


Portfolio ou pratique réflexive? Constat 5 ans post-implantation de l’approche par compétences au programme d’ergothérapie

Annie Rochette erg. Ph.D. et Johanne Beaulieu erg. M.Sc. (École de réadaptation)


Le portfolio électronique en Approche par compétences : constats, défis et avenues d’amélioration

Geneviève Dottini et Joannie Van Houtte St-Gelais (Faculté des sciences infirmières)


La santé numérique, les compétences informatiques et les programmes de formation à l’Université de Montréal

Gilles Leclerc (Faculté de pharmacie)


Besoins en soins dentaires des Aînés: impact sur l’enseignement de la dentisterie gériatrique en milieu institutionnel, sur la formation des Intervenants, et sur l’indispensable approche multi-disciplinaire

Dr Daniel Kandelman (Faculté de médecine dentaire)


La formation clinique interprofessionnelle en soins de première ligne aux personnes âgées: créer des lieux propices à des activités d’apprentissage significatives

Paule Lebel, Louise Authier, Hugues Delachevrotière et coll. (Faculté de médecine)


Intervenir sur le stress des étudiants par une recherche participative sur les stratégies d’adaptation

Emmanuel Poirel (Faculté des sciences de l’éducation), Gilles Leclerc (Faculté de pharmacie) et collaborateurs


Programme de la Journée

8:00 Accueil
8:30 Mots de bienvenue
8:35 Conférence d’ouverture

Former par concordance (FpC) au raisonnement clinique et au professionnalisme

Dr Bernard Charlin (Faculté de médecine)

En se basant sur des travaux de recherche menés à l’Université de Montréal, nous avons conçu un système de formation en ligne qui place les participants devant des situations complexes et leur demande de donner un sens aux informations complémentaires qui leur sont fournies. En répondant, les participants ont accès aux réponses et aux justifications données par un panel de praticiens expérimentés, suivies par des messages clés amenés par un expert du domaine. L’ensemble forme un système de formation interactif ancré sur la pratique qui donne un feedback automatisé permettant de former au raisonnement clinique et au jugement en matière de professionnalisme.

9:20 Présentations courtes

Certificat de 2e cycle en pratique pharmaceutique: principes, méthodes et impacts

Valérie Champoux (Conseillère techno-pédagogique, Faculté de pharmacie)

Cette présentation abordera les principes (pédagogiques et d’évaluation) ainsi que les méthodes pédagogiques qui ont régi la conception des cours en ligne offerts au certificat, via la plateforme StudiUM. Quelques exemples de cours seront présentés.  Une discussion suivra à propos de l’impact de ces choix sur notre clientèle cible, plus précisément au niveau de l’appréciation des cours.  Enfin, quelques pistes de collaborations possibles entre facultés vous seront exposées.

Portfolio ou pratique réflexive ? Constat 5 ans post-implantation de l’approche par compétences au programme d’ergothérapie

Annie Rochette erg. Ph.D. et Johanne Beaulieu erg. M.Sc. (École de réadaptation)

Le portfolio est un outil apparemment incontournable lors de la mise en place d’une formation professionnelle ancrée dans une approche par compétences. Mais quelle est la finalité ultime du portfolio et son utilisation est-elle absolument requise ? Quelle est la valeur ajoutée de cet outil au développement de la pratique réflexive des apprenants ? Cette présentation tentera de répondre à ces questions et abordera la structure des cours portant sur la pratique réflexive du programme d’ergothérapie, la place accordée à la rédaction et à la rétroaction de même que l’évolution des attentes et les différents constats ayant émergé plus de cinq ans suivant l’implantation d’un programme professionnel en approche par compétences.

10:20 Pause
10:40 Présentations courtes

Le portfolio électronique en Approche par compétences : constats, défis et avenues d’amélioration

Geneviève Dottini et Joannie Van Houtte St-Gelais (Faculté des sciences infirmières)

Depuis plus de 10 ans, le programme de baccalauréat en sciences infirmières de l’Université de Montréal est basé sur l’approche par compétences (APC). Plusieurs cours, à différents moments du programme, comprennent des exercices de pratique réflexive, élément essentiel de l’APC, dont certains sont liés à l’élaboration d’un portfolio académique. L’arrivée d’un e-portfolio à l’UdeM a permis de formaliser et d’intégrer ces exercices. Le e-portfolio est présenté durant la première session et accompagne les étudiants jusqu’à la fin du programme. Nous présenterons l’utilisation du e-portfolio dans notre programme ainsi que les principaux défis qui y sont liés et les avenues d’amélioration possibles.

La santé numérique, les compétences informatiques et les programmes de formation à l’Université de Montréal

Gilles Leclerc (Faculté de pharmacie)

Tout comme elles l’ont fait dans d’autres sphères de la société, les technologies de l’information et des communications (TIC) transformeront le visage de la pratique des soins et services en santé. En fait, dans les prochaines décennies, la santé sera l’un des grands secteurs de la société qui sera repensé en profondeur par le prisme du numérique. Dossiers numériques, objets connectés,  robotisation, télé-pratique, télé-surveillance et hyper présence sont quelques exemples d’une transformation bien amorcée et sans retour en arrière. Cette transformation apportera cependant son lot de défis et d’opportunités pour lesquels les professionnels de demain et les enseignants d’aujourd’hui devront être sensibilisés et formés. Les enjeux de formation sont incontournables. Les opportunités de recherche et d’innovations nombreuses. Dans cette révolution numérique, l’Université de Montréal est-elle prête à assumer un leadership? La collaboration interprofessionnelle s’avère-t-elle une solution? L’anatomie et l’impact de quatre initiatives de sensibilisation à la santé numérique destinées aux étudiants des sciences de la santé et des sciences psychosociales de l’Université de Montréal seront discutées et des avenues d’intervention proposées.

11:40 Plénière des conférences d’avant-midi
12:00 Dîner
13:00 Présentations courtes

Utilisation de modèles et de simulateurs dans l’enseignement de la médecine vétérinaire

Pascale Benoist (Faculté de médecine vétérinaire)

À la faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Montréal, nous avions peu de modèles pour l’apprentissage, surtout dans les stages précliniques. De plus, les modèles commandés auprès de fournisseurs étaient très coûteux et peu adaptés à nos besoins. Après avoir fait une recension des modèles décrits dans la littérature scientifique, qui étaient peu nombreux, nous avons décidé d’élaborer nos propres modèles, en collaboration avec nos cliniciens, qui incorporent les repères anatomiques importants et avec lesquels les étudiants peuvent faire un apprentissage qui se rapproche beaucoup de la réalité clinique et dont le coût demeure le moindre possible. Les modèles sont mis à la disposition des étudiants qui fournissent le matériel requis à même leur fond de classe et sont responsables de leur entretien. Lors de la conférence, je vous présenterai différents modèles élaborés : modèle pour la pose de cathéter, modèle de peau pour apprendre les différents points de suture, modèle de queue de vache pour les prises de sang, modèle de carpe équin pour les injections/ponctions articulaires. Les modèles seront en démonstration et vous pourrez les manipuler.

Besoins en soins dentaires des Aînés: impact sur l’enseignement de la dentisterie gériatrique en milieu institutionnel, sur la formation des Intervenants, et sur l’indispensable approche multi-disciplinaire

Dr Daniel Kandelman (Faculté de médecine dentaire)

Au cours de sa présentation, le Dr Kandelman décrira les principales caractéristiques des personnes âgées en perte d’autonomie; il fera une brève description de l’état de santé bucco-dentaire des aînés. Il insistera sur la nécessité d’envisager une approche multidisciplinaire (dentistes, médecins,  pharmaciens, nutritionnistes intervenants hospitaliers, aidants naturels), compte tenu du lien important entre les conditions de santé bucco-dentaires et la santé générale. Il précisera les contenus d’apprentissage pour les étudiants en médecine dentaire, pour la formation du personnel infirmier et des aidants naturels, afin de faire face à cet énorme défi de santé.

14:00 Pause
14:20 Présentations courtes

La formation clinique interprofessionnelle en soins de première ligne aux personnes âgées: créer des lieux propices à des activités d’apprentissage significatives

Paule Lebel, Louise Authier, Hugues Delachevrotière et coll. (Faculté de médecine)

Afin de répondre aux besoins croissants de la population québécoise qui vieillit, les programmes de médecine familiale, de sciences infirmières, de pharmacie, d’ergothérapie, de nutrition clinique et de service social de l’Université de Montréal unissent leurs efforts, en collaboration étroite avec les CISSS et les CIUSSS du RUIS de l’Université de Montréal et le MSSS, pour créer des unités de formation clinique interprofessionnelles en soins à domicile et en CHSLD. La mission, les objectifs et le fonctionnement de ces unités seront présentés. Le concept des AIS (Activités d’apprentissage Interprofessionnelles en Stage clinique), qui permettra aux résidents et aux stagiaires de ces professions d’apprendre ensemble, en partenariat avec des personnes âgées et des proches, sera également élaboré.

Intervenir sur le stress des étudiants par une recherche participative sur les stratégies d’adaptation

Emmanuel Poirel (Faculté des sciences de l’éducation), Gilles Leclerc (Faculté de pharmacie) et collaborateurs

Le stress, l’anxiété et leurs implications sur le cheminement académique des étudiants s’avèrent une réalité dans tous, sinon la très grande majorité des programmes en santé de l’Université de Montréal. La prise de conscience que cette problématique constitue un obstacle important à la diplomation ou à un cheminement académique «sain» pour une part significative des étudiants en santé s’avère ainsi grandissante. En réponse, plusieurs initiatives ont été menées isolément au sein de nos facultés, départements ou écoles, ou sont en développement. Ces initiatives proposent diverses interventions pour aider les étudiants devant leurs difficultés et pour prévenir les risques pour leur santé mentale. En prenant assise sur une de ces initiatives, un projet d’intervention de type recherche participative visant l’identification et le rayonnement de stratégies d’adaptation salutogènes chez les étudiants est présentement en développement. Les principes généraux du projet ainsi que ses bases théoriques et méthodologiques seront discutés et un appel à la collaboration sera lancé afin d’élargir l’étendue de l’intervention.

15:20 Plénière des conférences d’après-midi
15:40 Conférence de clôture

La recherche menée dans le cadre du MOOC PRC : une collaboration fructueuse santé-éducation

Bruno Poellhuber (professeur agrégé, Faculté des sciences de l’éducation, département de psychopédagogie et d’andragogie)
Dr Nathalie Caire Fon (Faculté de médecine)

Le MOOC PRC (Processus de raisonnement clinique) a été offert à l’automne 2015 et suivi par plus de 1200 participants provenant de divers champs disciplinaires en santé. Ce MOOC était axé sur l’appropriation d’un modèle interprofessionnel de raisonnement clinique. Comme pour les autres MOOC déployés dans le cadre de l’initiative Edulib, une démarche de recherche pilotée par Poellhuber et ses collègues accompagnait le MOOC PRC. La présentation rapportera les résultats préliminaires de la recherche effectuée sur l’application d’un cadre d’évaluation de la qualité dans le MOOC PRC ainsi que les résultats des premières étapes de validation d’un outil de mesure de l’appropriation de ce modèle de raisonnement clinique, effectué auprès de 15 professionnels en exercice. Ce type de collaboration interdisciplinaire entre professeurs-chercheurs de différentes facultés apparaît particulièrement porteur.

16:25 Mot de la fin

Accréditation

La direction du DPC de la Faculté de médecine l’Université de Montréal, organisme pleinement agréé en formation continue par le Collège des médecins du Québec, reconnaît 6 heure(s) de crédits de catégorie 1 aux participants à cette activité. Le code d’éthique du Conseil québécois de développement professionnel continu des médecins (CQDPCM) doit être respecté.

Ce programme répond aux critères d’agrément du Collège des médecins de famille du Canada et la Direction du DPC de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal lui accorde jusqu’à 6 crédit(s) Mainpro-M1.

La présente activité, approuvée par la Direction du DPC de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, constitue une activité de formation collective agréée au titre de la Section 1, conformément au programme de Maintien du certificat du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada pour un maximum de 6 heure(s).

Pour tout autre professionnel participant, ce programme donne une attestation de participation de 6 heure(s).

Les participants doivent réclamer à leur ordre professionnel respectif un nombre d’heures conforme à leur participation.


Informations aux participants

Lieu de l’événement

Pavillon Jean-Coutu
Local S1-151
Université de Montréal

Comment s’y rendre

Stationnement

Nous vous invitons à stationner votre voiture au Garage Louis Collin de l’Université de Montréal


Organisateurs

Gilles Leclerc (faculté de pharmacie) – personne-ressource

Bernard Charlin (faculté de médecine)

Stéphanie Raymond-Carrier (faculté de médecine)

Nathalie Caire Fon (faculté de médecine)

François Bowen (faculté des sciences de l’éducation)

Serge J. Larivée (faculté des sciences de l’éducation)

Gabriel Dumouchel (CPASS)


Directives aux conférenciers

La Journée de la recherche et de l’innovation en éducation des sciences de la santé vise à créer échanges et collaborations entre intervenants de diverses facultés et écoles en sciences de la santé de l’Université de Montréal s’intéressant à la pédagogie des sciences de la santé.

La 2e édition se tiendra le lundi 16 mai 2016, à la Faculté de pharmacie.

Vous êtes invité à donner une conférence afin de présenter un projet de recherche ou d’enseignement en pédagogie des sciences de la santé. Vous aurez 20 minutes pour présenter votre conférence, suivies de 10 minutes pour la période des questions.

Il est suggéré de mettre particulièrement l’accent sur le potentiel de partage, de transfert et de collaboration avec d’autres facultés ou écoles.

Dans le but d’inclusion dans le programme pourriez-vous nous communiquer le titre de votre conférence (25 mots au plus ou 200 caractères espaces compris et un bref résumé 125 mots au plus ou 800 caractères espaces compris).


Écoles et facultés participantes

École d’optométrie

École de santé publique

Faculté de médecine

Faculté de médecine dentaire

Faculté de médecine vétérinaire

Faculté de pharmacie

Faculté des sciences de l’éducation

Faculté des sciences infirmières

 

×